Bâtir une Afrique Zéro Fossile

Commencer:

Nous nous levons pour mettre fin à la construction des infrastructures des combustibles fossiles en Afrique, à travers une résistance communautaire renforcée et la collaboration internationale. Comment voudriez-vous vous impliquer?

J'aimerais m'enregistrer à la liste de diffusion

J'aimerais rejoindre un groupe existant

J'aimerais ajouter mon groupe/campagne existant·e

J'aimerais lancer un groupe


«Nous ne serons pas laissé·e·s pour compte. Nous continuerons de parcourir les villages et les villes pour sensibiliser les communautés sur les impacts du charbon.»

— Khadija Shekuwe, Coordonnatrice de Sauver Lamu.

Du 20 au 27 septembre 2019, nous avons vu un nombre record de 7,6 millions de personnes descendre dans la rue et faire grève pour agir en faveur du climat. La plus grande mobilisation climatique de l’histoire.

De Jakarta à New York, de Karachi à Amman, de Berlin à Kampala, d’Istanbul à Québec, de Guadalajara à Asunción, dans les grandes villes et les petits villages, des millions de personnes ont uni leurs efforts pour défendre le climat. La grève mondiale du climat montre que nous avons le pouvoir humain dont nous avons besoin pour créer un monde juste et mettre fin à l’ère des combustibles fossiles. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Our fight against fossil fuels is a pathway to a united African continent that seeks solutions beyond the tried and tested that’s proven to be destructive. The time for clean energy is now.


Vidéos de #AfrikaVuka

#DansNosRuesPourleclimat en Afrique

#ThumaMinaBSAD: Action au Cap Décembre 2018.

Concert #DansNosRuesPourleclimat à Nairobi, Kenya

 


Nous nous mobilisons à travers l’Afrique pour #NousLibérer des combustibles fossiles et promouvoir les énergies renouvelables.

Nous ne voulons pas d’une autre centrale à charbon en Afrique du Sud car nous savons que brûler plus de charbon ne conduira qu’à des incidences climatiques catastrophiques.

Libérons-nous: #ThumaMina BSAD

Solidarité panafricaine dans la lutte contre les centrales à charbon

les activistes ivoiriens sont prêts à activer leur campagne “San-Pedro veut bien vivre” et dénoncer  ses multiples potentiels atteintes à l’être humain une fois que la centrale à charbon de San Pedro verrait le jour. Ils demandent au gouvernement Ivoiriens et ses partenaires de trouver les 700 MW à partir des sources d’énergies renouvelables. 

QUI FAIT PARTIE DE#AFRIKAVUKA:

Cliquer sur un nom de groupe pour savoir comment rejoindre leurs campagnes.